Les Fideles Compagnons

Compagnie Médiévale
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jeux de plein-air au Moyen-Âge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raimon-Roger TRENCAVEL
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 54
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Mer 13 Fév - 9:25

.


Le jeux de boules au Moyen-Âge


Si la pétanque est d'invention relativement récente, on peut faire remonter le "jeu de boules" aux loisirs des plus hautes civilisations antiques (Egypte, Grèce, Rome et jusqu'en... Gaule!). Nos ancêtres les Gaulois vont rapidement assimilés les jeux de boules proposés par leurs voisins Romains. Les invasion barbares marqueront un long coup d'arrêt des ces plaisirs simples, du 3° au 10° siècle. Avec les croisades, le petit peuple saisissait chaque occasion de jouer aux boules. La Renaissance constituera "l'âge d'or" des boules, exigeant adresse, technicité et maîtrise de soi. La médecine en souligne même les avantages à tel point que la noblesse va finir par confisquer ce jeu au peuple, jusqu'à la nuit du 04 août 1789 qui voit l'abolition des privilèges et la passion reprendre ses droits.



Les boules de buis du Verdon.


Du Moyen Age à la belle époque, elle était en bois la boule de pétanque. Véritable objet d'art dont Rabelais assurait que "l'usage en est plus efficace pour les souffreteux que la plus sirupeuse des médecines ".
Sertie de 1200 clous, histoire de la rendre plus lourde. Boule de serf !
Décorée de mille éclats de cuivre ouvragés. Boule de nobliaux !

"Aujourd'hui, un collectionneur peut proposer de 6 000 à 10 000 € pour ces boules antiques ", confirme Franck Filiaggi, au musée de la pétanque de Vallauris.

C'est aux portes du Verdon, dans le village d'Aiguines qu'on les confectionnait grace au buis qui y pousse à profusion.


.

_________________
Selon les vertus de la chevalerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raimon-Roger TRENCAVEL
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 54
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Mer 13 Fév - 10:39

.


La soule ou football d'aujourd'hui.

1066. Guillaume le Conquérant prend pied en Angleterre. Introduction probable de la soule française (sans doute normando-picarde) outre-Manche.
1147. Première mention écrite de la soule en France. Le jeu oppose deux équipes qui se disputent un ballon qu’il faut déposer dans un but. C’était certes viril, très viril même, mais tous les coups n’étaient pas permis, comme on le croit trop souvent. La soule, qui passe aujourd’hui pour brouillonne et violente, était en fait très codifiée et pas si barbare que les fameuses « lettres de rémission » le laissent entendre. Les cas évoqués par ces sources sont tous, par définition, des affaires judiciaires, avec leurs cohortes de blessés et même de morts donnant, à tort, l’image d’une mêlée ultra violente. Comme le signalent ainsi nombre de plaignants, « ce n’est comme cela qu’on pratique la Soule ».
1174. Publication en Angleterre de La Vie de saint Thomas Becket de William Fitzstephen qui mentionne la pratique courante des jeux de ballons outre-Manche (soule / football).


.

_________________
Selon les vertus de la chevalerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raimon-Roger TRENCAVEL
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 54
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Mer 13 Fév - 10:47

.


Tournoi

842. Première mention de tournoi. Cet authentique art martial consiste à livrer une véritable bataille, mais « sans haine ». Les combats se pratiquaient à armes réelles provoquant de très nombreux accidents mortels. Préparation militaire très efficace, ces Conflictus Gallici auraient pris naissance en Gaule durant l’Antiquité tardive pour s’exporter ensuite avec succès… Nombre de chevaliers sont adoubés à l’issue de tournois. La violence « sans haine » des tournois est souvent plus importante qu’à la guerre où le but du jeu est plutôt de faire des prisonniers afin d’obtenir des rançons.
Mars 1000. À l’occasion de la Pâques, un grand tournoi rassemble la fine fleur de la chevalerie champenoise à Troyes. Nombreux morts et blessés.
1130. Au concile de Clermont, le pape Innocent II interdit énergiquement la pratique du tournoi. La chevalerie française ne tient aucun compte de cette interdiction …
1179. Au concile de Latran, le pape Alexandre III condamne la pratique du tournoi. Malgré la multiplication de ces interdits, le tournoi reste l’activité la plus prisée par les chevaliers qui peuvent y montrer leur force et leur endurance. La chevalerie française, qui truste les victoires en tournoi comme sur les champs de bataille ne conçoit pas de mettre un terme à cet « art de vivre ».
19 août 1186. Le duc de Bretagne Geoffroy II Plantagenêt trouve la mort dans un tournoi à Paris.


Autres dates importantes dans l'histoire des tournois.

1219 : Décès de Guillaume le Maréchal, célèbre chevalier qui excellait en Tournoi.
1240. Soixante morts lors d’un tournoi à Neuss.
Juin 1245. Le concile de Lyon condamne la pratique du tournoi.
1260. Le roi de France Saint Louis interdit la pratique du tournoi.



Pour regarder les photos, cliquez sur l'image.




.

_________________
Selon les vertus de la chevalerie


Dernière édition par Raimond Roger TRENCAVEL le Lun 14 Avr - 5:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raimon-Roger TRENCAVEL
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 54
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Mer 13 Fév - 10:50

.


Courses de chars

12 avril 1204. Lors de la quatrième croisade, Constantinople tombe aux mains des Latins ; c’est la fin des courses de chars… Les Latins pillent la ville et Venise fait notamment main basse sur le fameux quadrige de bronze doré de l’hippodrome de Constantinople qui orne depuis la place Saint-Marc. À noter que ces courses étaient en déclin depuis un demi-siècle à Constantinople. L’Hippodrome, mal entretenu, est même partiellement détruit dans un grand incendie.
1261. Constantinople est reprise par les Grecs, mais l’Hippodrome, à moitié détruit, ne permet pas la reprise des courses de chars. La fin des fastueux programmes sportifs et la mise sous siège incessante de la ville jusqu’à la prise par les Turcs donnent aux Byzantins, désormais « peuple sans divertissements », une humeur austère et une tristesse profonde.


.

_________________
Selon les vertus de la chevalerie


Dernière édition par le Mer 13 Fév - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raimon-Roger TRENCAVEL
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 54
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Mer 13 Fév - 10:52

.


Joutes nautiques

1270. À Aigues-Mortes, en attendant l’embarquement pour la Terre Sainte, les Croisés s’affrontent en tournoi de joutes nautiques sur des barques légères.


2 juin 1175. Tournoi de joutes nautiques à Lyon à l’occasion du millénaire de la persécution des chrétiens.


.

_________________
Selon les vertus de la chevalerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raimon-Roger TRENCAVEL
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 54
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Mer 13 Fév - 11:04

.


Omnisports

1229-1231. Grève à l’Université de Paris des étudiants et des professeurs dont beaucoup rejoignent l’Angleterre. À l’occasion du Carnaval, une activité sportive est très brutalement interrompue par les prévôts du Roi... Le cas n’est pas isolé ; la même chose se reproduit en 1253...

Juin 1260. Jean de Chatillon, comte de Blois, accorde à la paroisse de Chouzy le droit d’organiser un match de soule à l’occasion de la Pentecôte. Ce texte de 1260 reste en usage pendant plus de cinq siècles. À l’image de Chouzy, les paroisses de France obtiennent de leurs seigneurs des jours dédiés aux jeux sportifs, tandis que dans les villes franches, ce sont les édiles qui organisent les jeux. Ces matches constituent une forme de calendrier «officiel», tandis que les parties disputées à la fin de la journée de travail (ou parfois pendant celles-ci…) sont considérées comme des entraînements ou des matches «officieux». Certaines parties «officielles» drainent des joueurs ou des équipes parfois géographiquement très éloignées ; dans ces cas, les frais de déplacement et d’hébergement sont parfois pris en charge par les organisateurs. La soule, mais aussi la paume ou les barres, la crosse ou les quilles sont ici concernés par cette organisation. Ainsi, pendant plus de quatre siècles, le sport connaît en France une explosion sans équivalent dans son histoire malgré les interdits religieux et royaux, sans grands effets, qui perdurent. Ces derniers sont toutefois bien moins virulents qu’outre-Manche…


.

_________________
Selon les vertus de la chevalerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raimon-Roger TRENCAVEL
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 54
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Mer 13 Fév - 11:05

.


Jeu de paume

1292. 13 artisans spécialisés dans la confection des balles de jeu de paume sont recensés à Paris qui compte environ 200 000 habitants ! Ce nombre important (8 libraires seulement à Paris) de paumiers implique à l’évidence une pratique importante du jeu. Le Livre de Taille de 1292 nous signale également 7 escrimeurs (maître d’armes) et 1 billardier (fabriquant de billards). Notons que la paume se pratiquait en individuel (1 contre 1) ou en double (2 contre 2), mais aussi à 3 contre 3 ou 4 contre 4. La façon de compter les points (15, 30, 40 et jeu) est toujours utilisé au tennis. L’origine de cette forme de comptage n’est pas clairement établie. Le port d’un gant de cuir afin de protéger la main qui frappe la balle se généralise en cette fin du XIIIe siècle. La paume se pratique à l’origine en plein air, mais dès le XIVe siècle les terrains de jeu sont couverts d’un toit donnant naissance aux salles de Jeu de paume, aussi appelés «tripots».


.

_________________
Selon les vertus de la chevalerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oanell
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 29
Localisation : La roquette sur siagne
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Ven 15 Fév - 13:27

Merci pour toutes ces infos elles me serviront surement pour mes jeux d'enfants et à Max aussi (enfin s'il s'inscrit un jour sur le forum)
Je ne pensais pas qu'il y avait autan de jeux...
Le moyen âge nous étonnera toujours on ne pourra jamais tout savoir .... c'est sa qui est bien :bounce:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclarmonde
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 3025
Age : 49
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Ven 4 Avr - 17:23

Catapulte



(Europe Moyen Âge)

Descriptif :
Jeu d’adresse. Venu des premiers jeux guerriers. Ici la cible à atteindre vous renvoie une friandise ou un autre cadeau à attraper au vol… 80 cm de hauteur. Jet de l’objet de 3 à 5 mètres. 1 joueur à tour de rôle. Tout public. Extérieur/Intérieur. À poser sur une table.

Article tiré du site de Daniel Ofray : http://www.carte-a-jouer.com/-Jeux-medievaux-.html

_________________
Dame Esclarmonde

"Le sage ne dit pas ce qu'il sait, le sot ne sait pas ce qu'il dit."




Dernière édition par Esclarmonde le Ven 4 Avr - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meschersancetres.com
Esclarmonde
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 3025
Age : 49
Localisation : Menton
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   Ven 4 Avr - 17:29

La SOULE (la Choule) / La VELLAD

Jeux de balle du Moyen Âge



La Soule :
Au Moyen Âge, c’est l’ancêtre de nombreux jeux de ballons encore pratiqués de nos jours. La Soule réunit deux équipes qui s’affrontent pour attraper une balle (choulet), pour la rapporter dans leur camp. Le but étant d’empêcher l’adversaire de s’emparer de la balle, quasiment tous les coups sont permis.

Jeu de la balle :
Tous les joueurs forment un cercle. L’un d’entre eux, tiré au sort, se place au centre. Les autres joueurs se lancent la balle. Si le joueur au centre attrape la balle au passage, il change de place avec celui qui l’a lancée. S’il est "touché"par la balle sans l’attraper, il reste au centre et est pénalisé.

Jeu de paume :
Alors que la soule est un jeu populaire, le jeu de paume a la préférence des milieux aristocratiques. Le jeu de paume est l’ancêtre des jeux de raquettes, comme le tennis. Au Moyen Âge , c’est la paume de la main qui fait office d’accessoire pour renvoyer la balle. La raquette ne fait son apparition et se généralise qu’au début du XVIème siècle. Le petit peuple n’avait pas les moyens d’avoir des raquettes et jouait à main nue. D’où l’expression : "jeu de main jeu de vilain" (sens de paysan).
Il existe le jeu de courte paume et le jeu de longue paume et anciennement le jeu "quarré" et le jeu "à dedans", différenciés par le nombre de galeries (2 et 3). Le terrain est assymétrique et le sol a un devers. La balle utilise le toit des galeries et le mur pour le rebond et c’est les chasses qui font la permutation des joueurs. "Qui va à la chasse perd sa place"...

Article tiré du site de Daniel Ofray : http://www.carte-a-jouer.com/-Jeux-medievaux-.html

_________________
Dame Esclarmonde

"Le sage ne dit pas ce qu'il sait, le sot ne sait pas ce qu'il dit."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meschersancetres.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeux de plein-air au Moyen-Âge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeux de plein-air au Moyen-Âge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un blog avec plein d'idées de jeux éducatifs
» Le blason d'après les sceaux du Moyen-Âge
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» Statistiques cumul de neige moyen
» Jeux --- equitable, bio, ecolo ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Fideles Compagnons :: Gentes Dames, Damoiselles et Messires :: Un peu d'histoire :: Mode de vie-
Sauter vers: